On aime et on déteste

Publié le par La maman d'Iliane

Oulala, mais cela fait longtemps que je n'ai pas écrit sur ce blog. En fait, depuis ma dernière note, j'ai emprunté de nouveaux livres, mais j'ai dû les rendre dernièrement. Et puis, il y a eu les livres offerts à Noël dont je n'ai pas eu l'occasion de vous parler...encore. Comme je vais commencer un nouveau boulot mardi prochain et que je n'aurai donc plus beaucoup de temps à consacrer à mes blogs, je vous écris cette petite note pour vous parler de nos derniers emprunts. Depuis son retour d'Algérie, Iliane a retrouvé son plaisir de lire...avec Maman! Quel bonheur...
 
Quels sont ses livres préférés du moment? Il y a avant tout Z'en ai marre de Didier Jean et Zad (Casterman). C'est un livre au format italien qui fait partie d'une collection assez connue intitulée "A la queu leu leu" qui reprend des comptines et chansons enfantines célèbres pour en faire des albums. C'est une façon ludique et originale d'apprendre des mélodies et Iliane adore ce livre pour cette raison...même si la comptine en question "Trois petits chats" était jusqu'à hier encore chantée à moitié faux par Maman. C'est une véritable replongée dans mon enfance, dans la période des colonies de vacances. Et je suis toujours émue de voir Iliane qui prend le livre dans les mains, et anone en passant son doigt sur les paroles écrites en dessous des dessins. Il y a appris plein de nouveaux mots et reconnaît les personnages.


Extrait de Z'en ai marre

Le deuxième livre qu'Iliane aime beaucoup assez curieusement (je le trouve un peu trop simplet, voire bébête, mais finalement c'est sans doute la simplicité qui plait tant aux enfants), s'appelle La soupe aux miettes, de Ludovic Flamant et Emile Jaloul. Tous les enfants, garçons ou filles sont amenés un jour à jouer à la dinette, à faire comme Maman, à cuisiner pour "de faux"...mais notre héros le petit Pierrot a failli manger pour de vrai sa peu exquise soupe aux miettes avec son doudou! Heureusement, Maman est là...Iliane adore désigner les objets ou faire les actions que je lui apprends inconsciemment en lui lisant le livre.





Extrait de La soupe aux miettes

En faisant une petite recherche sur les auteurs, je suis tombée sur quelque chose d'intéressant. L'un d'entre eux, Ludovic Flament a mon âge et a commencé à se faire connaître dans la littérature jeunesse que ces dernières années. Sur son site officiel, j'ai repéré un livre qui m'a plu, des mêmes auteurs et intitulé Des livres plein la maison, et voici le commentaire qu'il met sous la présentation.

"L'idée m'est venue en constatant que ma fille de un an et demi avait plus d'imagination que moi quant à ce qu'on peut faire d'un livre : le lancer, le mordre, marcher dessus, le cacher... Pour les petits, le livre est avant tout un objet, au même titre que ses autres jouets, et c'est souvent en le maltraitant qu'il l'apprivoise. C'est un passage nécessaire... A force de crier tout le temps aux enfants que les livres sont précieux, certains finissent par ne plus oser les ouvrir ! Dommage, non ? Cela n'empêche pas d'apprendre à les respecter, comme tout le reste d'ailleurs... Mais, bon sang, arrêtons de blêmir pour une page froissée ! Les livres sont tristes dans leurs armoires ; c'est entre les mains des enfants qu'ils vivent."

Qu'en pensez-vous?

Il y a un livre qui n'est pas mal non plus, de par sa forme. Je l'ai trouvé à juste titre dans les documentaires. Il montre d'un côté, d'ù vient le poussin (apportant une réponse à la question "qui de l'oeuf ou de la poule?") sous la forme de huit planches-accordéon, et de l'autre côté, les différents oiseaux de la basse-cour (et là, pas de famille mono-parentale, papa, maman et les oisillons sont à chaque fois présents!). Le livre, Le Poussin, fait partie d'une collection de nombreux titres (dont ledernier concerne les baleines!) intitulée Déplimini aux éditions Sarbacane et entièrement illustrée par Arno. Je vous la conseille vivement!

Je n'ai pu m'empêcher de prendre un nouveau livre de la série de
Koiji Ishikawa (dont je vous ai déjà parlé,), Où sont les jouets, qu'Iliane peut désigner presque tous, apprenant de nouveaux mots à coups sûrs!! C'est vraiment une trouvaille toute simple mais très efficace.


Enfin, chose curieuse, il y a un livre qu'Iliane n'aime pas du tout et je n'arrive pas à m'expliquer pourquoi. Le livre s'appelle Les Bains. Il est co-écrit et illustré par Anne Gutman et Georg Hallensleben, les célèbres créateurs du koala bleu Pénélope.



Ici, dans une collection curieusement intitulée La fourmi et l'éléphant, on trouve ce livre qui présente des bébés animaux prenant le bain avec leur maman. dés que je veux ouvrir cet album, il le referme. Pourquoi? Parce que cela parle de bain, qu'il n'aime pas les illustrations...Mystère et bulles de savon.

Publié dans En bibliothèque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Hélas, la question reste entière! Merci pour tes petits mots ponctuels. Je t'adore.
Répondre
Z
Non, non, pas de photo : je me suis précipitée pour lui retirer de la bouche, y'en avait un gros morceau ! ;-) Et alors, qui de l'oeuf ou de la poule ? Le suspense est insoutenable ;-)
Répondre
L
Oh merci pour ce beau et long commentaire. Cela ne m'étonne pas que ta jolie petite diablesse ait mis les mains dans les affaires du chat. Beurk! La litière, tu devais être outrée. Tu as des photos du délit? Je sais dorénavant ce que je vais offrir à Aelia pour son baptême!! Merci pour ta fidélité, mon amie.<br /> <br /> P.S: Je vais aller voir cette collection de Nathan de plus près...
Répondre
Z
J'adore, à la lecture de tes notes me viennent quelques anecdotes, voici en vrac :<br /> Au sujet de la dinette et des croquettes pour chat, Aelia a bien failli y gouter, je suis intervenue juste à temps. Par contre pour la litière souillée c'était trop tard, aïe, aïe. Je crois qu'elle a trouvé ça trop croquant;-)<br /> Je suis bien d'accord concernant "les livres plein la maison", Aelia savoure les siens aussi bien avec les yeux qu'avec la bouche et c'est un régal partagé ! Pour l'instant ce qui lui parle le plus ce sont les imagiers, je me permets de noter la collection Petit Nathan, sous forme de touche à tout, les dessins sont moins candides que dans l'Imagerie des bébés(où les fruits et légumes ont des yeux, bof?)<br /> Enfin, je trouve formidable qu'Iliane est déjà ses préférences, les livres sont un outil extraordinaire et je constate souvent dans le cadre du boulot que les enfants se saisissent toujours de celui qui va leur parler le plus... Magique! Aelia dans son imagier "la vie des bébés" commence toujours par pointer le bébé qui mange !!! Gourmande invétérée ?!<br /> Ah ! Alors qui de la poule où de l'oeuf ?!?<br /> Voilà, voilà, au plaisir d'étaler plein de livre avec nos petits bouts, le 1er contact semble concluant, gageons qu'il perdure !
Répondre